EscapadesLR, Tourisme en Languedoc-Roussillon
Produits régionaux Languedoc-Roussillon

Coings

Un délicieux fruit de l’automne quasiment inchangé depuis 4000 ans

Saison : Septembre à Novembre 

Le coing est un fruit très ancien ; déjà très apprécié des grecs et des romains, qui l’associaient à la déesse de l’amour, sa culture se développe en Europe durant le moyen-âge où le fruit prend une place importante dans les vergers des châteaux et des monastères.
Fruit rustique, réputé pour son goût et ses vertus médicinales, le coing s’inscrit dans la tradition populaire. Il fait notamment partie des 13 desserts provençaux servis à Noël.
Toujours consommé cuit, il permet de réaliser de délicieuses préparations sucrées comme la gelée et la pâte de coing, mais il peut être également préparé en légume pour accompagner de l’agneau ou du gibier.
Longtemps cultivé et consommé de façon artisanale dans les milieux ruraux, le coing est peu à peu tombé en désuétude.
C’est pourtant un fruit délicieux à redécouvrir absolument dans des préparations qui n’ont pas beaucoup changé depuis l’antiquité.

Présentation

Coings
Coings

Le coing est le fruit du cognassier ; consommé depuis plus de 4000 ans, il serait originaire d’une région du Caucase, le long de la mer Caspienne depuis le nord de l’Iran (ancienne Perse). C’est un fruit très ancien et très authentique puisqu’il n’a presque pas changé depuis l’antiquité.
Le coing aime les climats méditerranéens et à besoin de longues périodes de chaleur pour murir ; il se récolte à l’automne entre Septembre et Novembre.
Le fruit est généralement en forme de poire et à maturité, il prend une belle couleur jaune, arbore un léger duvet et dégage une odeur agréable qui rappellera peut être à certains quelques souvenirs d’enfance.
Sa chair est ferme et très parfumée avec sa saveur légèrement acidulée ; elle contient beaucoup de pectine, un gélifiant naturel qui fait du coing un fruit idéal pour la réalisation de confitures ou de gelée.

Usage
Le coing se consomme uniquement cuit dans des préparations sucrées traditionnelles comme la gelée et la pâte de coing ou comme légume en accompagnement de gibiers ou d’agneau.
A l’automne les chefs remettent souvent au goût du jour ce fruit singulier et sa saveur incomparable dans des recettes aussi délicieuses qu’originales.

Fruit un peu difficile à travailler, sa saveur et son authenticité ainsi que ses apports en fibres, minéraux, oligo-éléments et vitamines font pourtant du coing un fruit à redécouvrir absolument.

Acheter des coings
On trouve les coings à l’automne sur les étals des marchés dans le sud de la France.
Moins chers qu’en grande surface ils sont souvent proposés par des producteurs qui disposent encore d’anciens cognassiers dont la culture reste marginale.
A maturité les coings sont bien jaunes, fermes, recouverts d’un léger duvet et dégagent une odeur douce et agréable.

Histoire du coings

Pâte de coings
Pâte de coings

Le coing est consommé depuis plus de 4000 ans, on en trouve déjà des mentions dans le royaume de Babylone en Mésopotamie.
Durant la Grèce Antique, le coing était très apprécié consommé avec du miel. Il était connu sous le nom de pomme de Cydon ou poire de Cydonie, du nom de la région de Crète (Kydonia) ou était produite la variété préférée des grecs.
Le coing était associé à Aphrodite, symbole d’amour et de fécondité, c’était un cadeau rituel fait à l'occasion des mariages.
Selon Plutarque, la mariée grignotait du coin afin de parfumer son baiser avant de rentrer dans la chambre nuptiale.

Les romains reprirent la tradition est associèrent à leur tour le coing à Vénus, la déesse de l’amour, souvent représentée avec une "pomme d’or" (un coing) à la main.
Friands de sucré-salé, les romains utilisaient le coing en ragoûts avec du miel, ainsi qu’en pâte de fruit au miel associée avec du poireau et du garum (un condiment réalisé avec des viscères de poisson).
En Europe, le coing n’apparait qu’au moyen-âge dans les vergers des monastères et des châteaux, il est alors consommé cuit dans du vin ou en pâte de fruit épicée et a la réputation de soigner les troubles digestifs.
Fruit rustique facile à conserver, le coing envahit rapidement les campagnes. Il est souvent planté dans des bosquets et des haies servant à délimiter les parcelles de terrains.
Très présent dans la tradition populaire, le coing fait notamment partie des 13 desserts provençaux.

Fruit difficile à travailler, il fût peu à peu abandonné au profit d’autres fruits comme la poire.
Le coing est toujours produit dans le sud et l’est de la France et est travaillé artisanalement par des fabricants qui perpétuent un savoir-faire ancestral pour élaborer des produits quasiment inchangés depuis l’antiquité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
MonCapitalNature - produits naturels pour le bien être et la santé
Destinations Découvertes
   & Séjours
Destination Hérault
Pays de Lunel
Découvrez le Pays de Lunel, un riche territoire entre Camargue et Cévennes
Pays de Lunel
Idées sorties, balades, randonnées, producteurs, artisans, hébergements, restauration...
Idés sorties Languedoc-Roussillon
Sites remarquables
Le Grau du Roi Gard
IncontournablePlage de l'Espiguette, pointe de l'Espiguette
Une immensité sublime et désertique au sud de Port-Camargue et du Grau du Roi
EscapadesLR - Facebook Retrouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook et restez informés de l'actualité d'EscapadesLR: agenda, balades, recettes ...